-A +A

Diplôme d'ingénieur spécialité génie biologique

Les nouvelles technologies d'exploration du vivant (les "omiques") conduisent à une révolution des données ("Big Data") en Sciences du Vivant et en Médecine. De nouveaux outils pour produire, gérer, traiter et analyser ces données sont nécessaires pour apporter de nouvelles informations à très forte valeur ajoutée en Biologie, Génétique et Médecine Personnalisée. Leur mise en oeuvre requiert des compétences pluridisciplinaires à l'interface de l'informatique, des sciences des données, des sciences du vivant et de la médecine.

 

Objectifs

Concevoir de nouveaux équipements afin d'optimiser la production des données relatives au vivant. Développer des modèles statistiques et des solutions informatiques pour gérer, organiser, analyser et sécuriser des données issues des technologies haut-débit du vivant. Apprentissage par projets privilégié.


Métiers

Ingénieur de plates-formes en biologie, ingénieur bioinformatique, ingénieur développement logiciel, ingénieur en robotique, ingénieur développement produit, ingénieur qualité, coordinateur de réseaux de hautes technologies en sciences du vivant, chef de projet, cadre recherche et développement. Des perspectives d’évolution en matière de management sont favorisées par des enseignements spécifiques sur le monde de l’entreprise et de gestion de projets.


Débouchés

Perspectives d’emploi au sein de grands groupes français (ou étrangers), PMI/PME, bureau d’études et sociétés d’ingénierie, agences de moyens et grands établissements de recherche. Les secteurs visés sont : industrie des technologies du vivant, médecine, industrie pharmaceutique, cosmétique, industrie agroalimentaire, industrie agronomique, informatique, sociétés de service et d'ingénierie informatique, fabrication d'équipements.

 

Veronique Gruber et Catherine Etchebest, responsables de la formation

veronique.gruber@univ-paris-diderot.fr

catherine.etchebest@univ-paris-diderot.fr